Le projet Cinéqual.ID s’achève aujourd’hui. C’est ainsi l’occasion pour toute l’équipe de revenir sur son objectif principal : sensibiliser les étudiants à la question des dirigeantes et de leur représentation dans le cinéma.

A l’occasion du concours How Do You Comm ?, permettant aux étudiants de Toulouse Business School de travailler leurs stratégies de communication, nous avons décidé de créer une affiche. Notre but était d’encourager une interaction avec les individus, susciter leur intérêt pour notre projet et les faire s’interroger sur la représentation des femmes dans les métiers du cinéma. Ainsi, nous avions développé une première ébauche d’affiche:

Cette affiche met en évidence la sous-représentation des réalisatrices par rapport aux réalisateurs les plus connus. Les cinéastes féminins apparaissent en rouge afin de les mettre en valeur. Néanmoins, cette affiche a pu paraître trop dense, n’incitant pas forcément le spectateur à se rendre sur le site Equal.ID. Ainsi, nous avons décidé de conserver l’idée principale de cette première ébauche pour faire l’affiche qui a remporté le Prix Print ex-aequo du concours How Do You Comm?:

A travers cette affiche, nous invitons le spectateur à s’interroger sur ses connaissances cinématographiques. En effet, il paraît beaucoup plus facile de citer trois réalisateurs que trois réalisatrices ! Le message est simple, clair et compréhensible. Le flash code permet également aux spectateurs intrigués de se rendre directement sur notre page.

Des suites de ces affiches a découlé un sondage auprès des étudiants de l’école et des volontaires extérieurs à Toulouse Business School. Les interviews à distance reposaient sur six questions:

Quels sont les trois derniers films que vous ayez vus ?
Quels sont vos trois films préférés ?
Quels sont vos trois acteurs préférés ?
Quelles sont vos trois actrices préférées ?
Quels sont vos trois réalisateurs préférés ?
Pouvez-vous nous citer trois réalisatrices ?

Il est curieux de constater la diversité des acteurs cités, passant de Tom Felton (incarnant Drago Malefoy dans la saga Harry Potter) à Christoph Waltz (interprète oscarisé du général Hans Landa dans Inglourious Basterds), comparé aux actrices nommées, dont certaines sont répétées comme Emma Watson, Nathalie Portman et Scarlett Johansson. Tout le monde a pu citer trois réalisateurs parmi des résultats divers et variés. Mais trois quarts des personnes interrogées n’ont pas su citer trois réalisatrices:

Cette étude a pu mettre en évidence le manque de reconnaissance des réalisatrices, trop peu nombreuses ou trop peu connues. La plupart des films que nous voyons sont dirigés par des hommes, soulignant encore une fois l’inégalité des sexes au sein du secteur cinématographique.

Notre projet avait pour but de nous remettre en question autour de ce que nous voyons sur les grands écrans et de ce que nous savons sur les cinéastes de l’ombre qui forgent pourtant notre culture. Comme nous l’avions précisé en citant le discours de Chimamanda Ngozi Adichie, Nous Somme Tous des Féministes, la lutte pour l’égalité des sexes naît dans l’éducation. Or les films font partie de cette éducation, dessinant notre imaginaire collectif. Il est donc nécessaire que les femmes soient mises en valeur afin d’y apporter une autre vision de la réalisation et de la production que celle proposée par la majorité de leurs homologues masculins.

On compte sur nos lecteurs pour se souvenir de ce constat et retenir qu’en se sensibilisant à ces questions, Tout Peut Changer !

P.S. Nous remercions chaleureusement JC Decaux pour nous avoir remis le prix de l’affiche du concours How Do You Comm ?. C’est aussi lorsque les entreprises se préoccupent des questions de l’inégalités homme – femme que “Tout Peut Changer” !