Avant de commencer à vous présenter les résultats du questionnaire sur les dessins animés et les BD, on tient à vous remercier de votre participation vous étiez 92 personnes à répondre au sondage avec une prédominance de femmes (62% de femmes et 38% d’hommes). Maintenant les résultats ! 78,3% d’entre vous ne lisent plus de BD mais on a vu que les personnages de BD de votre enfance vous ont marqué. En effet, on a eu beaucoup d’exemples différents de personnages de BD dans les 270 personnages que vous avez trouvé avec bien sûr quelques un qui ressortent plus comme Tintin (54 fois), Astérix (41 fois), Titeuf (16 fois), Obélix (12 fois) et Lou (11 fois – enfin un personnage féminin). Nous voyons bien que les personnages de BD les plus cités sont des hommes et cela rejoint la question suivante. En effet, vous êtes 82,6% à penser qu’il y a trop d’hommes dans les BD et le reste pense que c’est assez équitable. Ce qui est intéressant à voir c’est que dans les 17% restant plus d’hommes que de femmes (11 hommes contre 5 femmes) sont d’avis que les représentations sont assez équitables. On peut penser que les hommes n’ont peut-être pas conscience de l’inégalité homme femme présente même dans les BD. Sans surprise 83,7% des personnes pensent plus facilement à des personnages masculins que féminins dans les dessins animés. Cependant quand on regarde les différents personnages de dessins animés de votre enfance on a de manière presque équivalente des personnages féminins et masculins. En effet, les personnages les plus cités sont Batman, les Winx, Lucky Luke et les Totally Spies. Les stéréotypes de genre sont alors toujours présents (88% d’entre vous le pense) dans l’imaginaire collectif mais dans les faits cela est différent puisque vous avez trouvé autant de personnages de dessins animés féminins que masculins. Les mots qui reviennent le plus souvent pour décrire la femme dans les dessins animés sont sexualisés, femme au foyer, belle, douce, secondaires. Tous ces adjectifs dépeignent l’image d’une femme qui n’est pas au centre de l’histoire et qui peut être un peu accessoire face à l’homme fort. D’après 80,4% d’entre vous, vous pensez que ces stéréotypes peuvent avoir un impact sur le lecteur par exemple cela renforce les préjugés, cela peut aider à rentrer dans la normalité, les mœurs et enfin cela influence l’éducation des plus jeunes.

Pour finir, voici les résultats bruts pour la dernière question sur le fait de prendre de la distance avec la représentation dans les BD et dessins animés :  32,6% prennent de la distance avec la représentation dans les BD, dessin animé, 41,3% n’y pensent jamais et 26,1% ne s’en préoccupent pas. Si on analyse ces résultats on peut voir que plus de femmes que d’hommes prennent de la distance face à la représentation (24 femmes contre 6 hommes). Donc on peut penser que comme elles se sentent plus concernées par cela est une réaction tout à fait normale. Tandis que les hommes ont plus répondu soit qu’ils n’y pensent pas soit que cela ne les préoccupe pas (23 femmes contre 14 hommes pour l’un et 10 femmes contre 15 hommes pour l’autre) car ils sont moins touchés par cette représentation où l’homme est le personnage fort de l’histoire.

Le fait de montrer et analyser ces résultats peut aider certain à se rendre compte que l’inégalité homme femme existe toujours à travers les BD et les dessins animés. Et donc que les enfants sont encore aujourd’hui éduqués avec ces représentations d’un homme fort et d’une femme secondaire. Pour conclure, tous ces résultats montrent que les stéréotypes sont toujours présents et qu’il faudrait que cela ne soit plus ainsi. C’est pourquoi je vous invite à aller écouter les podcasts de Gina et Meredith ou à aller lire les planches de BD de Diane ou encore à aller regarder le court métrage réalisé par Théo, Fabien et Gina.

Kristina Ranvoisy