Aux États-Unis, en janvier 2017 était organisée la « Women’s March » qui visait à protester contre les propos sexistes du président Donald Trump. C’est cet événement qui a inspiré l’artiste américaine Amanda Allen Niday et lui permis de se démarquer.

Elle a décidé de revisiter les princesses Disney afin qu’elles puissent également manifester pour leurs droits. Son œuvre a été terminée pour le mois le mars afin de donner de la puissance et de la visibilité à la journée du droit des femmes. Dix-huit princesses ont été représentées, que ce soit dans les premiers films Disney ou encore les plus récents, allant de Blanche-Neige à Vaiana. On peut lire sur leurs visages et dans leurs yeux, la détermination de ces femmes.

Mais le message va évidemment plus loin, chaque princesse tient une pancarte portant un message fort, similaire à ceux des manifestations féministes. Ces slogans ne sont pas inscrits là par hasard, ce sont des citations extraites de leurs films Disney ; dans leurs chansons ou de leurs dialogues. Lors du visionnage de ces films Disney, il est rare d’avoir prêté attention à ces paroles qui pourtant, sont puissantes. Prenons l’exemple de « Je ne suis pas un prix à gagner » exprimé par Jasmine, ou encore « Je veux ma liberté » déclare Rebelle. Ces phrases chocs reflètent bien le sentiment que les femmes de notre société ont besoin d’exprimer.

Ainsi, elle réussit à faire passer des messages féministes grâce aux princesses Disney qui deviennent alors des icônes du féminisme.

Cette initiative a eu un grand succès sur les réseaux sociaux. Elle permet également de changer d’angle de vision sur les princesses Disney, les sortir de leur cliché de bonne ménagère à celui de femmes fortes et battantes.

Gina Chéry

Sources :

http://www.amandaallenniday.com/

https://www.liberation.fr/planete/2017/01/21/la-women-s-march-reunit-des-milliers-de-personnes-de-par-le-monde_1543136

https://www.theguardian.com/us-news/2020/jan/18/national-archives-sign-womens-march-photo